Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Florence Gérard

Florence Gerard 2010


Membre de l'UNB (Union des Naturopathes de Belgique), de l'ABARC  (Association Belge d'Analyse et Réinformation Cellulaire) et de la SBSR  (Société Belge de  Sophrologie et de Relaxation)
Diplômée en QiGong thérapeutique 
Diplômée en herboristerie 
... et des années d'expérience en entreprise

Rechercher

Contact

11 av. Winston Churchill
B - 1180 Bruxelles
Tel 0486 50 51 52


Rue Saint Charles
F - 75015 Paris
Tel 06 78 87 01 14
 

Contact mail 

Twitter

  Pour suivre mes posts @FlorenceGerard sur Twitter 

2 janvier 2014 4 02 /01 /janvier /2014 12:38

Kahneman_Livre-copie-1.jpgComment pensons-nous ? Qu'est-ce qui guide nos préférences, nos jugements, nos décisions ? Quand faut-il ou non faire confiance à notre intuition ? Pourquoi agissons-nous souvent contre notre intérêt ?

Telles sont quelques-unes des questions qui servent de fil rouge à cet ouvrage, dans lequel Daniel Kahneman nous emmène à la rencontre des deux "personnages" qui se partagent notre esprit.

Le "Système 1" est rapide, intuitif et émotionnel ; le "Système 2" est plus lent, plus réfléchi, plus contrôlé et plus logique.

Via de multiples expériences auxquelles le lecteur est invité à s’essayer lui-même, sont exposés les facultés extraordinaires de la pensée rapide, le rôle de l’émotion dans nos choix et nos jugements, mais aussi les ravages des partis pris et autres biais cognitifs dont nous sommes les jouets : illusion de familiarité, effet de halo, biais optimiste, illusion de causalité, effet d’ancrage, illusion rétrospective... – autant d’exemples de notre tendance à interpréter les événements en fonction de ce que nous connaissons déjà, du sens que nous souhaitons qu’ils aient, et de notre incapacité, inversement, à raisonner statistiquement, en acceptant l’idée de hasard. Fruit de toute une vie de recherche aux confins de la psychologie et de l’économie, Système 1 / Système 2 dessine une théorie brillante, qui offre des prolongements pratiques immédiats dans la vie quotidienne et professionnelle.

Spécialiste de pyscholologie cognitive et d'économie comportementale, Daniel Kahneman est professeur émérite à l'Université de Princeton. Ses travaux sur le jugement et la prise de décision lui ont valu le prix Nobel d'économie en 2002... ce qui est très rare pour un psychologue.

Assurément ce que j'ai lu de plus intéressant depuis longtemps !

Et vous que recommandez-vous ? Laissez un commentaire.

Partager cet article

Published by Florence Gérard - dans Je viens de lire...ou de relire
commenter cet article
30 décembre 2013 1 30 /12 /décembre /2013 11:53

Je ne résiste pas à republier ce post des années précédentes ;-)

Ces sms m'avaient bien amusée : n'hésitez pas à en rajouter en commentaire !

C'est l'histoire d'un lapin qui va chez une banane.
- Toc, toc
- Qui est là ?
- Lapinou
- Lapinou qui ?
- Lapinou Year
- Bananée à toi aussi. Et pommes sautées.

Pour accueillir 2014, tapez 1
Pour annuler 2013, tapez 2
Pour une année de joie et de tranquillité, tapez votre gsm par la fenêtre

Les bons voeux, c'est un peu comme les mathématiques :
Additionner les amis
Soustraire les ennuis
Diviser les soucis
Multiplier le bohneur

Passez  de Bonnes Fêtes et entamez 2014 avec plein de projets !

Partager cet article

Published by Florence Gérard - dans Anti-stress
commenter cet article
28 décembre 2013 6 28 /12 /décembre /2013 12:23

Ou comment se remettre des agapes du réveillon. Qui font probablement suite à une semaine ou à une quinzaine particulièrement chargées...

Je sais... on n'est pas encore le 1er Janvier, mais gouverner c'est prévoir !

Mes deux "remèdes infaillibles" sont le traditionnel bouillon de légumes et la légendaire compote de pommes chère aux naturopathes.

Sans oublier de boire de l'eau en abondance, bien sûr. Et de la tisane de romarin pour soutenir le foie et la vésicule si les repas ont été particulièrement gras.

 

bouillondelegumesLe bouillon de légumes sera carrrément "détox", c'est-à-dire sans le fameux cube même bio, même dégraissé

Pour les plus paresseux : un sachet de julienne de légumes (attention, les rincer d'abord)

Pour les moins paresseux : un paquet de légumes pour pot-au-feu.

Pour les autres : 3 poireaux + 2  carottes + 3 navets

Pour tout le monde : 3 oignons piqués de 2-3 clous de girofle + 1-2 branches de céleri + 1 bouquet garni (ça existe même en sachet) + 1 botte de persil

Laver les légumes et les couper en morceau. Dans un cocotte ou un grande casserole, les recouvrir de 3 litres d'eau. Porter à ébullition à feu vif (avec un couvercle, ça va plus vite). Quand ça bout, baisser le feu (inutile de gaspiller l'énergie) et laisser frissonner une petit heure.

Filtrer le bouillon. Saler, poivrer. Garder les légumes pour les mélanger à une purée de pommes de terre (en Belgique, ça s'appelle du stoemp). Boire à volonté.

 

compotedepommes.jpgLe "truc" pour faire une bonne compote de pommes "maison", c'est d'utiliser 2 ou 3 sortes de pommes différentes : ça donne à la fois un mélange de textures et de goûts.

Eplucher les pommes, les couper en petits morceaux. Les faire cuire environ 15 minutes à feux moyen, dans un petit fond d'eau pour qu'elles n'attachent pas. Remuer avec une cuillère en bois pour les écraser au fur et à mesure.

Personnellement, je ne rajoute jamais de sucre... mais si vous ne pouvez pas vous en passer, alors de grâce uniquement du sucre de canne complet bio (tous les mots comptent : n'allez pas vous shooter le prancréas au sucre blanc ;-).

A faire un quantité suffisante (1 à 2 kilos de pommes) pour assurer les 3 repas, voire en congeler pour en avoir toujours sous la main.

 

Et comme toujours : bio, c'est encore mieux que frais; frais c'est mieux que surgelé; et surgelé c'est toujours mieux que pas du tout !

J'avais déjà publié cet article il y a trois ans, mais il n'a pas pris une ride (...lui !).

Et vous quelles sont vos solutions ? Merci de laisser un commentaire.

Partager cet article

Published by Florence Gérard - dans A faire (ou ne pas faire !)
commenter cet article
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 19:08

son-d-avoine.jpgSaupoudré sur les yaourts et les salades, ou ajouté à la préparation des crêpes, des galettes et même du pain, le son d’avoine peut être intégré quotidiennement à notre alimentation. Encore peu connu il y a quelques années, le son d’avoine est devenu aujourd’hui un ingrédient indispensable aux alimentations spéciales minceur et aux régimes santé.
Avec des effets prouvés sur le taux de cholestérol en raison de sa teneur en béta-glucane, une fibre soluble hypocholestérolémiante, et des bienfaits reconnus pour affiner la silhouette, le son d’avoine, très médiatisé à travers le régime Dukan, semble plein de promesses…

Le son d'avoine apporte notamment les nutriments suivants :

Phosphore
Le phosphore joue un rôle essentiel dans la formation et le maintien de la santé des os et des dents, ainsi que dans la croissance des tissus.

Manganèse
Il facilite de nombreux processus métaboliques, autrement dit la transformation et l’assimilation des nutriments. Il participe également à la prévention des dommages causés par les radicaux libres, responsables de certains cancers par exemple.

Magnésium
Il contribue au développement osseux, à la construction des protéines, aux actions enzymatiques, à la contraction musculaire, à la santé dentaire et au fonctionnement du système immunitaire. Il joue aussi un rôle dans le métabolisme de l’énergie.

Fer
Le fer assure le transport de l’oxygène et la formation des globules rouges dans le sang. Il permet aussi la fabrication de nouvelles cellules, d’hormones et de neurotransmetteurs au sein du système nerveux.

Lire la suite du dossier sur PasseportSanté.net

Attention : Le son d’avoine fait partie des aliments interdits dans le cas d’une intolérance au gluten. Conformément aux diètes sans gluten, il ne doit donc pas être consommé.

Partager cet article

Published by Florence Gérard - dans A faire (ou ne pas faire !)
commenter cet article
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 22:01

Espace-Ecoute-MediationDéfinie par la loi du 21 février 2005, la médiation est souvent une bonne façon de régler des conflits sans devoir en passer par le tribunal. Il s'agit d'un processus volontaire et confidentiel de gestion des conflits par lequel les parties recourent à un tiers indépendant et impartial, le médiateur. Son rôle est d’aider les parties à élaborer elles-mêmes, en toute connaissance de cause, une entente équitable qui respecte les besoins de chacun des participants.

Régine Lipszyc et Brigitte Berger sont médiatrices familiales agréées : ça veut dire qu'un accord rédigé à la suite de leur intervention peut être validé par un juge sans devoir passer par un avocat.

Plus de détails sur le site Espace Ecoute Médiation.

Partager cet article

Published by Florence Gérard - dans A faire (ou ne pas faire !)
commenter cet article
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 21:30

tourdetaille_2.jpgToujours sur PasseportSanté, une piste pour éliminer "La graisse abdominale : coupable" (voir article précédent)

 Si votre surplus de poids se situe à l'abdomen principalement, il faut agir sans tarder, car avoir un surplus de poids c’est une chose, mais avoir un surplus de poids à l'abdomen, c’est carrément dangereux ! Et cette graisse abdominale est la plus récalcitrante à éliminer.

On parle d’obésité abdominale lorsque le tour de taille est de 94 cm chez l’homme et de 80 cm chez la femme. À ce stade, le risque de souffrir de troubles cardiaques, de diabète et d’hypertension est augmenté de beaucoup. Alors, prenez votre centimètre de couturière (au Canada : votre galon à mesurer) et vérifiez votre tour de taille ! Pour savoir comment mesurer votre tour de taille : Indice de masse corporelle (IMC) et tour de taille.

Pourquoi la graisse abdominale est-elle nocive?
Lorsque la graisse s’accumule de manière sous-cutanée (sous la peau), il n’y a pas de problème. Par contre, lorsque cette même graisse se concentre de façon viscérale, c’est-à-dire dans le foie et les muscles qui ne sont pas des sites normaux de stockage de la graisse, ça produit des conséquences négatives. La raison en est que la graisse abdominale ou viscérale se dirige plus facilement vers les artères, en plus de libérer une molécule néfaste pour le coeur.

Malgré des changements effectués dans les habitudes alimentaires, beaucoup de personnes n’arrivent pas à perdre cette graisse abdominale. Selon un avis publié dans le livre L'obésité abdominale, une maladie métabolique, par Jean-Pierre Després, en 2007, il semblerait que la meilleure stratégie nutritionnelle pour contrer l’obésité abdominale serait d’adopter un régime comprenant de 45 % à 50 % de glucides et de privilégier les glucides à index glycémique faible.

Lire la suite sur le blog d'Hélène Baribeau... et en particulier les commentaires publiés en bas de l'article.

 

Partager cet article

Published by Florence Gérard - dans A faire (ou ne pas faire !)
commenter cet article
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 21:11

Revivre holoenergetiqueC'est toujours intéressant d'apprendre des autres comment ils ont abordé et surmonté des épreuves importantes, dans le cas de Guy Corneau, psychanalyste canadien, un cancer.

Dans l'avant-propos de Revivre, il souligne ; "Jestime que c'est bel et bien l'association de quatre types de médecines qui m'a ramené à l'équilibre. 1) la médecine allopathique, celles des médicaments et des traitements hospitaliers comme la chimiothérapie, la radiothérapie et la chirurgie; 2) la médecine naturelle des herbes et des plantes, qui inclut la phytothérapie, l'alimentation et différents produits ou suppléments naturels; 3) la médecine énergétique, qui agit directement sur la vitalité de l'être et qui va de la méditation à la visualisation en passant par l'homéopatie et l'acupuncture; 4) la psychothérapie, qui harmonise les émotions. Cet ouvrage n'est pas une bible...Il n'y a pas de formule magique. une technique isolée ne peut être d'une grande aide. Par contre, accepter de remettre en question notre style de vie et le changer peut faire la différence".. Pour lui, le style de vie "ne touche pas seulement notre alimentation et la gestion du stress engendré par notre mode d'existence. Il s'étend également à notre façon de vivre intérieurement, notamment en ce qui a trait au respect de nos élans créateurs et de nos idéeaux".

Parmi les approches non conventionnelles aux quelles il a eu recours, Guy Corneau cite (page 67) l'holoénergétique (un autre nom de l'énergétique hologrammique) et donne le nom de son thérapeute, Jean Ratte, dont le site  explique la méthode mieux encore que je ne saurais le faire. Et la recette du jus de verdure (page 66) est un modèle de vitalité dont tout un chacun peut s'inspirer pour rester en bonne santé !

Comme le dit l'éditeur en quatrième de couverture :"Pour le malade, l'ami ou l'accompagnant que nous sommes ou que nous serons à un moment de notre vie, ce livre est une inspiration de chaque instant"..

 

Guy Corneau donnera une conférence le lundi 13 février 2012, à 20 h au Centre culturel de Ans-Alleur, 1 Place des Combattants, B- 4432 Alleur. Plus d'info sur productionscoeur.com. 

Partager cet article

Published by Florence Gérard - dans Je viens de lire...ou de relire
commenter cet article
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 14:18

De-Duve

92 pages fascinantes...

Il y a deux ans, le prix Nobel belge Christian de Duve faisait sensation avec son livre "Génétique du péché originel" où il montrait comment la sélection darwinienne avait amené au triomphe de l’homme, par son intelligence mais aussi par sa particularité de protéger son groupe tout en étant fort agressif vis-à-vis de l’Autre. Mais cette particularité de nos gènes qui fit son succès devient sa condamnation, conduisant à une Terre surpeuplée, dévastée, annonçant des conflits dramatiques. Il parlait alors d’un urgent sursaut mondial qui passerait par des mesures antidémographiques et un message nouveau qui lutterait contre celui, agressif, de nos gènes.

Quel message ? Christian de Duve, qui vient de fêter ses 94 ans et se porte fort bien, en parle dans un surprenant petit livre chez Odile Jacob : "De Jésus à Jésus en passant par Darwin". Il explique que la solution est dans le message de Jésus. Attention, pas tout le message, mais celui sur l’amour, l’accueil de la Samaritaine, de Marie-Madeleine, de la femme adultère. Pas le Christ qui parle "en vérité", ni celui qui captive par des "miracles". Non, de Duve apprécie l’homme Jésus, le philosophe qui s’élève contre les rejets, les dogmatismes, les exclusions. Il parle aussi d’un message à dégager de toute l’interprétation qu’en a fait l’Eglise dont il dénonce aujourd’hui, à côté de prêtres remarquables, "un petit cénacle autoperpétué de vieillards célibataires et misogynes, engoncés dans leur pourpre, leurs rites, leurs certitudes et leur présomption de légitimité". La réaction, continue-t-il, ne viendra pas des Eglises, mais bien de la base, des croyants comme des libres-penseurs de toute obédience qui peuvent pousser ce message-là de Jésus. De Duve est-il croyant ? Dans un chapitre, il dit croire en la méthode scientifique et ses résultats, mais aussi dans une "Ultime réalité" qui nous touche par l’émotion artistique et par "la seule chose qui importe : l’amour". (Source : Lalibre.be)

Lire aussi l'interview paru dans Le Point.fr

Partager cet article

Published by Florence Gérard - dans Je viens de lire...ou de relire
commenter cet article
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 00:12

Anne_Denis_atelier.pngOrganisés à Bruxelles par mon amie Anne Denis

Chaque atelier comporte:

- des informations théoriques
- une dégustation
- l'apprentissage de 2 pratiques simples d'énergétique, de détente ou de drainage.

Atelier  citrine : Se recharger en début de journée

Atelier turquoise : Il y est question de l'eau - des boissons et du drainage

Atelier rubis : Renforcer l'organisme en vue du changement de luminosité et de température de la saison
Télécharger le programme complet.

Partager cet article

Published by Florence Gérard - dans A faire (ou ne pas faire !)
commenter cet article
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 23:50

A-hauteur-des-nuages.jpgUne de mes lectures de cet été...

Comment un ancien moine cistercien, prieur de l'abbaye de Boquen, dont la contestation puis la démission avaient défrayé la chronique dans les années 60 et 70, peut-il se retrouver à fonder, en Chine, une auberge taoïste au flanc d'une montagne sacrée ? Les circonstances de la vie y sont certes pour quelque chose, mais tout se passe comme si Bernard Besret, éternel pèlerin de l'absolu, avait retrouvé à travers la sagesse chinoise la patrie spirituelle qu'il avait toujours cherchée. Voici donc les chroniques taoïstes de Bernard Besret : elles nous parlent de la vie quotidienne en Chine, de son propre parcours, de celui d'un ancêtre lointain qui fut jadis évêque en Chine ; elles nous invitent aussi à méditer sur le sens du temps, du corps, du rapport au cosmos... Autant de thèmes qui, au fil d'une plume alerte, nous interrogent sur notre propre vie, et nous enrichissent de connaissances sur cette "étrangeté" qu'est la Chine.

Et quelques photos de cette montagne... où j'ai la chance de me rendre en septembre !

Partager cet article

Published by Florence Gérard - dans Je viens de lire...ou de relire
commenter cet article