Florence Gérard

Florence Gerard 2010


Membre de l'UNB (Union des Naturopathes de Belgique), de l'ABARC  (Association Belge d'Analyse et Réinformation Cellulaire) et de la SBSR  (Société Belge de  Sophrologie et de Relaxation)
Diplômée en QiGong thérapeutique 
Diplômée en herboristerie 
... et des années d'expérience en entreprise

Contact

11 av. Winston Churchill
B - 1180 Bruxelles
Tel 0486 50 51 52


Rue Saint Charles
F - 75015 Paris
Tel 06 78 87 01 14
 

Contact mail 

S'abonner au flux RSS

  • Flux RSS des articles

Twitter

  Pour suivre mes posts @FlorenceGerard sur Twitter 

Vu sur le net

Jeudi 21 juillet 2011 4 21 /07 /Juil /2011 22:39

SOScuisine_ca.jpg Si vous fréquentez ce blog, vous aurez remarqué que je m'intéresse souvent au site canadien PasseportSanté.net. Au passage, je viens d'en découvrir un autre, dont je n'ai pas encore fait tout le tour, mais qui me paraît bien fait. Voici comment is se décrivent : SOSCuisine est un service-expert qui vous rend la vie plus facile et agréable, jour après jour et dans la durée. Un majordome virtuel qui pense pour vous, selon vos choix. Le tout avec un critère absolu: notre qualité pour votre satisfaction. Chaque semaine, vous recevrez :

  • Vos menus pour la semaine suivante: variés, équilibrés et personnalisés.
  • Les recettes nécessaires: rapides, faciles et savoureuses
  • La liste d'épicerie correspondante: Selon les spéciaux du marché
  • Un guide de préparation pour gagner du temps en concrétisant le tout

Certains menus sont réservés aux membres payants. D'autres - Allergies/Intolérances et Style de vie - sont en accès libres. Je vais en essayer pendant les vacances !

Publié dans : Vu sur le net - Par Florence Gérard
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 15 mars 2011 2 15 /03 /Mars /2011 08:19

boissons-gazeuses.jpg La consommation quotidienne de boissons gazeuses et de boissons aux fruits - avec sucre ajouté - serait fortement associée à une tension artérielle plus élevée chez les adultes.

Selon une récente étude, les personnes qui boivent chaque jour des boissons sucrées ont une tension plus élevée que celles qui n’en consomment pas, sans égard à leur indice de masse corporelle (IMC). Plus on prend de boissons riches en sucres raffinés, plus la tension augmente.

Près de 2 700 personnes âgées de 40 ans à 59 ans, recrutées aux États-Unis et en Angleterre, ont pris part à cette étude.

Sur une période de 4 jours, les participants ont été soumis à des entrevues où ils devaient dévoiler ce qu’ils mangeaient et buvaient. Les chercheurs ont mesuré à 8 reprises leur tension artérielle en plus de les soumettre à des prises d’échantillons d’urine.

Ils ont ainsi établi que pour chaque boisson sucrée additionnelle consommée, les participants présentaient en moyenne une pression sanguine systolique et diastolique plus élevée de 1,6 mmHg et 0,8 mmHg respectivement par rapport à ceux qui n’en buvaient pas. Fait important, ces sujets ingéraient en moyenne 397 calories de plus que ceux qui ne buvaient pas ces types de boissons.

Ainsi, de façon générale, les adeptes de boissons sucrées avaient un régime de vie moins sain que les autres. Ils absorbaient davantage de calories "vides", sans réelle valeur nutritive.

Les chercheurs ne peuvent pas expliquer précisément pourquoi la consommation de boissons sucrées se traduit par une hausse de la tension artérielle, un important facteur de risque de maladies cardiovasculaires.

Ils suggèrent que le sucre augmente les taux sanguins d’acide urique, ce qui pourrait avoir pour effet de diminuer les taux d’oxyde nitrique nécessaire à la vasodilatation des vaisseaux sanguins.

Lire la suite sur www.passeportsante.com...

Publié dans : Vu sur le net - Par Florence Gérard
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 31 décembre 2010 5 31 /12 /Déc /2010 17:20

Mise à jour le 31.12.2010 avec les voeux de Stéphane Hessel sur Dailymotion pour Mediapart. Tant qu'il y aura des gens comme lui...

 

Dans mon "Panthéon personnel", Stéphane Hessel est la personnalité contemporaine que j'admire et que j'estime le plus. Pour son humanité, son intégrité, son engagement en faveur des droits de l'homme, des sans papiers et de la Palestine.

Voir les différentes vidéos sur Dailymotion et sur Youtube.

Indignez-vous Indignez-vous

"93 ans. La fin n est plus bien loin. Quelle chance de pouvoir en profiter pour rappeler ce qui a servi de socle à mon engagement politique : le programme élaboré il y a soixante-six ans par le Conseil National de la Résistance !" Quelle chance de pouvoir nous nourrir de l expérience de ce grand résistant, réchappé des camps de Buchenwald et de Dora, co-rédacteur de la Déclaration universelle des Droits de l'homme de 1948, élevé à la dignité d Ambassadeur de France et de Commandeur de la Légion d honneur !
Pour Stéphane Hessel, le "motif de base de la Résistance, c'était l'indignation." Certes, les raisons de s'indigner dans le monde complexe d aujourd hui peuvent paraître moins nettes qu au temps du nazisme. Mais "cherchez et vous trouverez" : l'écart grandissant entre les très riches et les très pauvres, l'état de la planète, le traitement fait aux sans-papiers, aux immigrés, aux Roms, la course au toujours plus, à la compétition, la dictature des marchés financiers et jusqu aux acquis bradés de la Résistance retraites, sécurité sociale... Pour être efficace, il faut, comme hier, agir en réseau : Attac, Amnesty, la Fédération internationale des Droits de l homme... en sont la démonstration.
Alors, on peut croire Stéphane Hessel, et lui emboîter le pas, lorsqu il appelle à une "insurrection pacifique".

Danseavecle siecle Danse avec le siècle

Derrière la carrière exemplaire d'un diplomate qui, né allemand en 1917, choisira de Gaulle et la Résistance, sera déporté, participera à tous les grands moments de la vie internationale et finira ambassadeur de France, se cache en Stéphane Hessel un personnage dont l'originalité, le goût du risque et le respect d'autrui séduisent ceux qui l'approchent et font de cette autobiographie une vraie danse avec le siècle. Non conformiste par hérédité (il est le fils de Franz et Hélène Hessel qui formeront avec Henri-Pierre Roché le célèbre trio de " Jules et Jim "), il est homme de multiples cultures : l'Allemagne de son enfance lui donne le goût de la littérature et de la poésie, la France qu'il choisit jeune homme, l'Angleterre de la guerre et les Etats-Unis de sa vie professionnelle tissent le réseau de ses amitiés et de ses fidélités. Homme de conviction, il évoque avec chaleur le travail collectif, celui qu'il a connu au Club Jean-Moulin comme à l'ONU, en Algérie comme auprès de Pierre Mendès France ou de Michel Rocard. Homme de cœur, enfin, il a choisi d'être un médiateur, un de ceux qui, du Burundi aux " sans papiers ", tentera toujours, sans illusions et sans découragement, de faire confiance à l'avenir. (Seuil, 1997)

Citoyen sans frontières

Etre partout sans être enfermé nulle part, telle pourrait être la devise de Stéphane Hessel. Homme d'engagement et de culture, ce grand résistant devenu ambassadeur de France est avant tout un citoyen du monde. Entré dans la carrière diplomatique après la Seconde Guerre mondiale, il fut un des pionniers de l'ONU et de la Déclaration universelle des droits de l'homme, dont on célèbre en 2008 le 60e anniversaire. Il a été de tous les combats du XXe siècle : le Front populaire, la France libre, la décolonisation, le tiers-mondisme, le mendésisme, avec pour boussole un humanisme exigeant et une conscience européenne chevillée au corps. A quatre-vingt-dix ans, Stéphane Hessel reste un militant prompt à se mobiliser pour défendre la cause des sans-papiers, celle des peuples de Palestine et de Birmanie, ou pour lancer, aux côtés de Michel Rocard et d'Edgar Morin, un " Collegium international " visant à définir une nouvelle éthique universelle de civilisation. La destinée de ce juste est aussi l'une des plus romanesques qui soient. S. Hessel est interviewé ici par Jean-Michel Helvig. (Fayard, 2008)

OMaMemoire_.jpgO ma mémoire : La poésie, ma nécessité

Ce livre est l'autobiographie - par le détour de la poésie - du diplomate Stéphane Hessel, qui a traversé le XXe siècle en homme courageux, sensible, engagé dans la défense des droits de l'homme. C'est une figure qui, dans l'âge avancé, décide de transmettre les trésors accumulés et conservés dans sa mémoire, avec les souvenirs et les retentissements qui leur sont attachés. Stéphane Hessel partage ainsi, dans leur langue originale en français, en anglais et en allemand (traduction française en fin de livre), 88 poèmes - connus et moins connus - de François Villon à Christian Planque en passant par Shakespeare, Hölderlin, Keats, Yeats, Rilke, Apollinaire et d'autres encore, qu'il a un jour appris par cœur et qu'il n'a jamais oubliés. Et l'on découvre, ému, pourquoi chacun d'eux a joué un rôle important, voire décisif, au cours de sa vie. La poésie comme respiration, la poésie comme colonne vertébrale, la poésie comme nécessité.


Publié dans : Vu sur le net - Par Florence Gérard
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Mardi 7 décembre 2010 2 07 /12 /Déc /2010 09:17

PasseportSanté.net a choisi 3 faits importants qui ont marqué l’actualité en 2010 et qui pourraient grandement contribuer à préserver votre santé.

• Cette semaine : La graisse abdominale, coupable!
• Le 13 décembre : Plus de vitamine D
• Le 20 décembre : Gérer son stress

 

tourdetaille.jpgC’est la graisse dans l’abdomen - autour des organes internes - qui est la plus néfaste pour le coeur.

Les personnes qui ont un gros ventre ont aussi, pour la plupart, un taux de triglycérides élevé (lipides sanguins). La graisse abdominale se dirige plus facilement vers les artères en plus de libérer une molécule nuisible pour le coeur. C’est pourquoi une étude publiée cette année par le chercheur Jean-Pierre Després insiste sur le fait de mesurer le tour de taille ainsi que le taux de triglycérides dans le sang pour mieux évaluer les risques de maladies du coeur.

On parle d’obésité abdominale chez l’homme lorsque le tour de taille est de 94 cm; et chez la femme, de 80 cm.

À ce stade, le risque de souffrir de troubles cardiaques, de diabète et d’hypertension est accru. Et un taux élevé de triglycérides sanguins est égal ou supérieur à 1,7 mmol/l (150 mg/dl).

La graisse accumulée sur les fesses, les hanches et les cuisses n’aurait toutefois pas les effets nuisibles de la graisse abdominale. Au contraire, la graisse logée sous la ceinture aide à stabiliser les acides gras nocifs qui circulent dans le sang et libère une hormone favorable à la santé du coeur (...ouf !)

Lire la suite...

PS... j'ai bien hésité avant de mettre cette photo : d'accord, elle n'est pas très esthétique mais j'ai trouvé qu'elle illustrait mieux l'article que toutes celles où l'on voit des sylphides faire semblant de se préoccuper de leur poids (... ou pire : chercher à maigrir alors qu'elle n'en ont vraiment pas besoin !)

Publié dans : Vu sur le net - Par Florence Gérard
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Lundi 16 août 2010 1 16 /08 /Août /2010 17:59

Recettes-Valmer.jpgLégumes, fruits, fleurs : les produits du potager sont une source inépuisable de bonheurs culinaires. Surtout quand Alix de Saint Venant s’en mêle dans des recettes faciles à réaliser et créatives. "Comme il n’existe pas à ma connaissance de plantes dont on consomme feuilles, racines ou fruits et dont on ne puisse déguster les fleurs, j’en utilise un grand nombre d’espèces. Cela présente un autre avantage : elles se dégustent habituellement crues ce qui simplifie la cuisine !"

Le pesto de Gènes, le chou rave en brochettes de romarin, le crumble de prunes aux noix, ou la tarte Tatin à la rhubarbe… des mets simples dont les parfums et couleurs réveillent les sens.

A l’origine de la recréation des jardins du château de Valmer, Alix de Saint Venant y cultive plus de mille variétés de légumes et de plantes alimentaires, anciennes et modernes.

BotaAuteurs-Recettes.jpgniques et gourmands, les jardins de Valmer sont aussi esthétiques. Leur beauté a séduit Nicole Caplain : l’artiste pose son chevalet dans les plates-bandes et croque à l’aquarelle les plus belles variétés. Elles associent leurs talents dans "Recettes d’un potager insolite en Touraine". Plus de 60 recettes d’une cuisine de tous les jours, aux saveurs fraîches et variées.

Editions Hughes de Chivré

Publié dans : Vu sur le net - Par Florence Gérard
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 17 juin 2009 3 17 /06 /Juin /2009 23:05
Effets secondaires gravissimes, invention de maladies imaginaires, laxisme d'autorités sanitaires bienveillantes: dans un livre choc, le Dr Sauveur Boukris accuse.

"Les médecins administrent des médicaments dont ils savent très peu, à des malades dont ils savent moins, pour guérir des maladies dont ils ne savent rien", écrivait Voltaire... Près de trois siècles plus tard, un médecin, Sauveur Boukris, confirme la sentence et aggrave la peine dans un livre édifiant, dont nous publions des extraits en exclusivité: Ces médicaments qui nous rendent malades (Le Cherche Midi). Où l'on découvre, stupéfait, les effets secondaires gravissimes de médicaments consommés couramment; l'ignorance crasse de médecins formés, le plus souvent, à la seule école de l'industrie pharmaceutique; l'invention de maladies imaginaires pour l'unique profit d'entreprises florissantes; la partialité des experts; le laxisme d'autorités sanitaires bienveillantes; la force d'un lobby mieux organisé que jamais... Entre autres bonnes nouvelles!

 

"Cette industrie a changé de politique, écrit en préface de l'ouvrage le Pr Philippe Even, président de l'Institut Necker et farouche défenseur de l'indépendance de ses pairs (lire son interview). On a privilégié les profits immédiats, le retour sur investissement rapide; on a cherché davantage à satisfaire des actionnaires qu'à répondre aux besoins de santé des populations." Le récit circonstancié de son confrère généraliste, truffé d'anecdotes vécues et de références chiffrées, apporte de l'eau fraîche -des torrents, même- au moulin des trop rares Don Quichotte de la médecine moderne. Le réquisitoire mériterait aussi d'être largement entendu: gageons qu'il suscite un branle-bas de combat général. Car les Français sont particulièrement exposés à ces dérives, qui consomment chaque année de deux à six fois plus de gélules et comprimés en tout genre, ronds, carrés, oblongs ou taillés en losange, que leurs voisins européens et leurs cousins d'Amérique. Un penchant hasardeux, dont les conséquences sont loin d'être sans dommage.

 

 

Des mélanges parfois explosifs - Des enfants et des adolescents traités avec des antidépresseurs - Les effets secondaires peuvent être ravageurs - Quand le sevrage nuit à la santé - Des remèdes pires que les maux

 

Cliquez sur le logo  

 

pour lire la suite de l'artible de Julie Joly


Premiers consommateurs de médicaments sur la planète, les Français sont-ils plus malades que le reste de l'humanité? Essais cliniques, effets secondaires, marketing: décryptage dans l'émission Les Médicamenteurs sur France 5, le mardi 9 juin à 20h35. Rediffusion le 21 juin à 21h30 et le 1er juillet à 0h20.

 


Publié dans : Vu sur le net
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés