Florence Gérard

Florence Gerard 2010


Membre de l'UNB (Union des Naturopathes de Belgique), de l'ABARC  (Association Belge d'Analyse et Réinformation Cellulaire) et de la SBSR  (Société Belge de  Sophrologie et de Relaxation)
Diplômée en QiGong thérapeutique 
Diplômée en herboristerie 
... et des années d'expérience en entreprise

Contact

11 av. Winston Churchill
B - 1180 Bruxelles
Tel 0486 50 51 52


Rue Saint Charles
F - 75015 Paris
Tel 06 78 87 01 14
 

Contact mail 

S'abonner au flux RSS

  • Flux RSS des articles

Twitter

  Pour suivre mes posts @FlorenceGerard sur Twitter 

Analyse et réinformation cellulaire

Pour se remettre au diapason avec soi-même...
 
 
"Mes cellules se souviennent"... "et si mes cellules savaient apprendre" : les titres des ouvrages du Dr Michel Larroche résument à eux seuls toute l'approche de l'A.R.C. 

Notre cerveau n'est pas la seule partie de nous qui a des souvenirs en mémoire : telles des hologrammes, toutes nos cellules gardent également la trace de tout ce que nous avons vécu depuis notre naissance, et même avant. Ces "mémoires cellulaires" s'inscrivent sous forme vibratoire et, quelle que soit notre apparente capacité "d'oubli", refont surface lorsque des situations nouvelles ou des événements viennent les réactiver.
  



undefinedPuisqu'elles sont vibratoires, ces mémoires ont des longueurs d'ondes, ou des fréquences, distinctes. Comme en musique : une note juste est celle qui est dans la bonne fréquence. A l'intérieur de nos organes, nos cellules sont les instruments d'un orchestre : lorsque tout le monde joue sa partition, l'ensemble est harmonieux. Lorsque fusent une, puis deux, puis trois fausses notes... c'est la cacophonie ! Il faut alors redonner le "LA" à l'ensemble.

Dans notre corps, la cacophonie peut se traduire par des dysfonctionnements métaboliques, des blocages, des schémas répétitifs, des problèmes scolaires ou professionnels, des difficultés relationnelles, etc... en un mot, un état de mal-être, souvent sans cause apparente.
 
En quoi consiste une séance d'A.R.C. ?

ARC-debout.jpg
Le but de l'A.R.C. est donc d'identifier ces fausses notes et de redonner la fréquence juste à l'ensemble de nos cellules. Utilisant la réaction du pouls en résonance avec les longueurs d'onde engrammées dans des filtres fréquentiels, la partie Analyse d'une séance d'A.R.C. permet de dresser un bilan énergétique au moment de la séance : la problématique, les systèmes de défense, les barrages, les risques de somatisation, le travail à faire pour évoluer.
La partie Réinformation consiste à redonner la fréquence juste à l'ensemble des cellules, au moyen d'un ou plusieurs diapasons.
Enfin, la Verbalisation qui termine la séance permet d'expliciter les observations et les orientations.
Une séance dure environ une heure. Il est souvent intéressant de prévoir quelques séances, espacées de quatre à six semaines chacune, à l'issue desquelles on fait le point sur les changements observés.
 
Pourquoi consulter en A.R.C. ?
L'A.R.C. permet d'abord de mieux se connaître, sur un plan inhabituel : au niveau vibratoire. Elle donne ainsi des indications sur les causes énergétiques des problèmes que nous rencontrons. Mais son principal atout est de lever des blocages ou des dysfonctionnements de tous ordres qui, sans nécessairement relever de la médecine, entravent notre vie quotidienne. 
C'est donc un excellent outil d'étape pour compléter une démarche de développement personnel, une recherche d'emploi ou un changement de carrière, une remédiation  scolaire, un suivi en logopédie/orthophonie. 
Sur un plan plus général, l'A.R.C. s'avère également intéressante pour relancer sa créativité, se remettre en phase avec soi-même, retrouver une énergie juste.
  

NB
L'analyse et réinformation cellulaire est une thérapie complémentaire qui ne se substitue en aucun cas à une visite ou à une prescription médicale.


Pour en savoir plus
...notamment sur les formations en A.R.C.
   www.arc-energie.com
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés